Get Adobe Flash player

Mangez autant que vous voulez !


Grand-père, se préparant
Pour aller au travail,
Voit arriver une voisine,
Les larmes aux yeux;
Elle s’inquiète pour nourrir ses enfants
Durant le long hiver
Qui approche;
« Il y a un dragon
Installé dans notre champ,
Qui va manger toute la récolte,
Jusqu’à la racine !
Dieu le sait;
S’il te plait, grand-père
Fais quelque chose !
Sauve notre récolte
Sinon mes enfants
Vont mourir de faim cet hiver,
Je ne connais pas de meilleur chasseur que toi
Dans le pays ! »

Grand-père répond :
« Demain à l’aube,
Je vais me cacher dans une tranchée
Pour voir
De quel genre de dragon il s’agit,
Et je lui arracherai la tête ! »

La voisine rassurée
Essuie ses larmes en riant,
Et retourne chez elle,
En saluant grand-père.

Le lendemain, levé à l’aube
Grand-père prépare son fusil
Son couteau, son sac et son âne,
Et se met en route
Pour le champ du voisin.
Arrivé au champ,
Il se positionne dans la tranchée
Fusil prêt
Et fait le guet.
Soudain,
Grand-père entend un bruissement
Venant du Sud ;
Il s’attend à voir déboucher le dragon,
Retient son souffle,
Mais il ne voit qu’une petite belette*,
Appelée géléni pour les Avanosiens;
Surpris, grand-père ne bouge pas
Et reste blotti dans la tranchée ;
La belette se dresse sur ses deux pattes
Enserrant un épi de blé
Dont elle croque avec appétit
Les délicieux grains;
Grand-père charge le chien du fusil
Le plaque sur sa joue
L’œil sur le cran de mire et l’orgelet,
Et la vise.

La belette ayant fini son repas
Pose ses pattes sur son ventre
Et salue respectueusement grand-père;
Grand-père s’arrête,
Alors qu’une autre belette arrive
Enserrant elle aussi un épi de blé
Dont elle croque avec appétit
Les délicieux grains.

Le repas terminé
Elle salue Grand-père respectueusement;
Encore une fois
Grand-père vise les belettes,
Mais il refuse de tirer…
Au bout de la septième belette
Emu par le touchant tableau
Grand-père baisse les armes,
Et leur sourit avec sympathie
« J’ai une famille de sept personnes
Mais, parmi les hommes
Je n’ai jamais rencontré
Autant de respect et de sympathie.

Allez les belettes, tout le champ est à vous
Mangez autant que vous pouvez ! »

* Belette: Ecureuil de terre de Cappadoce