Get Adobe Flash player

Atatürk et un Avanosien


Un commandant
Faisant le contrôle
De ses troupes
Avant
La guerre de Sakarya
Demande :
« d’où viens- tu
Soldat ? »
Ayant reconnu
Atatürk
A ses yeux brillants
Comme l’argent,
Le soldat répond :
« je suis d’ Avanos
Mon commandant »
« chez vous,
Est-ce que toutes les nuits
De lune
Sont aussi
Belles ? »
Enchaîne Atatürk
« de tous les endroits
De mon pays
Toutes les nuits
De lune
Sont belles ! »

Esquissant
Un sourire
Atatürk a regardé
Le reflet
De la lune
Sur le fleuve Sakarya
Perdu
Dans ses méandres
Sur la plaine…
En l’an
Deux mille trois
Avant sa mort
Le soldat
Hüseyin ZORLU
Revit cette rencontre
Avec les larmes
Aux yeux
Mais heureux
D’avoir connu
Atatürk
Et triste
De l’avoir perdu
Trop tôt…..

‘’Il est arrivé
Comme l’ouragan
Et a disparu
Comme le vent !’’